Comptabilité > Cours de comptabilité  
 

L'amortissement dégressif


L'amortissement dégressif est une méthode très courante d'amortissement, avec l'amortissement linéaire.

L'amortissement dégressif.

L'amortissement dégressif est une des méthodes d'amortissement les plus répandues.
Avant de lire ce cours, il est intéressant de consulter la page sur les différentes méthodes d'amortissement des immobilisations servant également d'introduction aux amortissements.

L'amortissement dégressif correspond à une répartition de la charge (de l'amortissement) "décroissante" dans le temps (avec pondération) à la différence de l'amortissement linéaire.
C'est à dire que l'amortissement sera de plus en plus faible au fur et à mesure que l'on s'éloigne de la date de mise en service de l'immobilisation amortie.

Tableau d'amortissement dégressif.

Le tableau d'amortissement dégressif, tout comme le tableau d'amortissement linéaire, regroupe les dates et les montants des amortissements d'une immobilisation donnée.
Ce tableau est construit en fonction de la date de mise en service de l'immobilisation.
Le calcul du montant du premier amortissement se fait en fonction du nombre de jour entre la date de mise en service et la fin de la période (l'année ou le mois en fonction de la périodicité de l'amortissement).

Exemple de tableau d'amortissement dégressif :

Supposons une machine industrielle achetée 40 000 euros et mise en service le 18/04/N, amortie sur 10 années (annuellement).
Nous supposons une année de 12 mois de 30 jours pour simplifier les calculs.
Le tableau d'amortissement dégressif sera le suivant :


Années
Valeur d'origine
Annuités
VNC fin d'exercice
N + 0 (22.5 %)
40000
6750
33250
N + 1 (22.5 %)
33250
7481.25
25768.75
N + 2 (22.5 %)
25768.75
5797.97
19970.78
N + 3 (22.5 %)
19970.78
4493.43
15477.35
N + 4 (22.5 %)
15477.35
3482.4
11994.95
N + 5 (22.5 %)
11994.95
2698.86
9296.09
N + 6 (25 %)
9296.09
2324.02
6972.07
N + 7 (33.33 %)
6972.07
2324.02
4648.05
N + 8 (50 %)
4648.05
2324.03
2324.02
N + 9 (100 %)
2324.02
2324.02
0


Choix du coefficient à appliquer :
Tout comme le linéaire, le coefficient du dégressif est calculé en fonction du nombre d'année :
1 / 10 = 0.10.
Ensuite on applique une majoration en fonction du nombre d'années d'amortissement :
Si le bien est amorti en 3 ou 4 ans, on multiplie le coefficient par 1.25.
Si le bien est amorti en 5 ou 6 ans, on multiplie le coefficient par 1.75.
Si le bien est amorti en 7 ans ou plus, le coefficient est multiplié par 2.25.

Dans notre cas le coefficient d'amortissement dégressif sera donc de 0.10 * 2.25 = 0.225.
Note : Les majorations du coefficient peuvent être augmentées sur certaines périodes pour inciter l'investissement des entreprises.

Changement de coefficient :
Lorsque le coefficient suivant : (1/nombre d'années restantes pour l'amortissement) est supérieur au coefficient calculé ci dessus alors on utilise ce nouveau coefficient.
Dans notre exemple, lorsqu'il ne reste plus que 4 années, ce deuxième coefficient est donc de 1/4 = 0.25, ce qui est supérieur au coefficient d'amortissement dégressif trouvé ci dessus (qui était 0.225).
A partir de ce changement de coefficient les amortissements sont tous égaux jusqu'à la fin de l'amortissement du bien en question.

Choix de la base pour le calcul de l'amortissement :
Maintenant que nous savons comment obtenir le coefficient, il faut savoir à quoi l'appliquer.
C'est très simple : il suffit d'appliquer ce coefficient à la VNC (Valeur Nette Comptable) de la fin de l'éxercice précédent (la colonne la plus à droite dans notre tableau).

Prorata temporis à appliquer la première année :
Tout comme pour l'amortissement linéaire, on applique un prorata temporis la première année.
Ce prorata est calculé comme suit :
Nombre de mois depuis la mise en service de l'immobilisation / 12.
Le mois de la mise en service est compté dans sa totalité, ce qui est donc différent de l'amortissement linéaire.

Dans notre exemple :
1ere année :
On a vu que le coefficient à utiliser la est de 0.225.
La base de calcul est de 40 000 euros.
Le prorata temporis est de : 9 / 12 = 0.75 (8 correspondant au nombre de mois d'utilisation entre avril et décembre).
Donc : 40 000 * 0.225 * 0.75 = 6 750.
2ème année :
Le coefficient est toujours de 0.225 (puisqu'il ne change qu'en N+6).
La base de calcul est donc la VNC de la fin de l'exercice précédent donc : 40 000 - 6750 = 33 250.
L'amortissement est donc de 33 250 * 0.225 = 7 481 euros.

Autres cours de comptabilité liés aux amortissements linéaires

L'amortissement des immobilisations
Explications sur l'amortissement des immobilisations, différences entre le tableau d'amortissement linéaire et le tableau d'amortissement dégressif.

L'amortissement linéaire
L'amortissement linéaire : définition et calcul du montant des annuités.


 
     
Parlez une langue étrangère !
Salut, moi c'est Fred.

Vous cherchez à apprendre rapidement une langue et vous êtes prêt à tester une méthode non-conventionnelle ?

Laissez moi vous guider pas à pas et gratuitement par email !

Votre meilleure adresse email : *
Aimez eguens sur facebook !
Eguens.com sur google +